Evènements

Fête de la Science 2019 - Martigues - 4 au 12 octobre 2019

2 références de l'astronomie mondiale à Martigues, ce n'est pas tous les jours! Venez nombreux !! Réservations conseillées!!
Et pour varier les plaisirs, on parlera des mondes sous marins.
Retrouvez nous aussi autour d'un télescope pour la traditionnelle soirée d'observation, cette année très "planétaire".
Et on oublie pas les plus jeunes avec 2 après-midi qui leur sont consacrés.


Réservations :

1 à 3 choix possible(s)

Synopsys des Conférences :

Jean-Pierre LUMINET, 11 octobre, "Voir les trous noirs" :
L’Event Horizon Telescope a fourni en avril 2019 la première image télescopique du trou noir supermassif M87* à une résolution comparable à celle de son horizon des événements, confirmant de façon spectaculaire les modélisations théoriques. Bien avant cette réalisation remarquable rendue possible par l’interférométrie radio à très longue base, de nombreux chercheurs avaient en effet utilisé l'ordinateur pour reconstruire l'apparence d'un trou noir entouré de matériaux lumineux à partir de vues rapprochées. Les images subissent des déformations optiques extraordinaires dues à la déviation des rayons lumineux produite par la forte courbure de l'espace-temps. La relativité générale permet de calculer de tels effets, à la fois sur un disque d’accrétion environnant et sur le champ étoiles en arrière-plan. Elle permet aussi de reconstruire pas à pas les paysages vus par un observateur plongeant dans un trou noir.

Hélène LABACH, 7 octobre"Cétacés en Méditerranée":
La Méditerranée représente 1% des mers du globe et pourtant cette petite mer semi-fermée héberge 10% des espèces de cétacés. 8 espèces de baleines et dauphins résident en Méditerranée, dont le Cachalot et le Rorqual commun, le deuxième plus grand animal vivant sur la planète derrière la baleine bleue.

Que connaissons-nous de ces populations ? Sont-elles menacées ? Comment pouvons-nous les préserver de l’impact des activités humaines en perpétuel développement ?

Alessandro MORBIDELLI, 12 octobre, "Système solaire et systèmes plantétaires" :
Le système solaire a été, pendant longtemps, le seul système planétaire connu. Mais depuis 1995 des planètes ont été découvertes autour d’autres étoiles. Ce sont les planètes extrasolaires. Nous connaissons désormais l’existence de milliers de planètes extrasolaires et de plusieurs centaines de systèmes planétaires à planètes multiples. Surprise! Alors que les astronome s’attendaient que tout système planétaire ressemble au notre, avec des petites planètes rocheuses dans la partie interne et des planètes géantes dans la partie externe, toutes sur des orbites presque circulaires et coplanaires, les systèmes extrasolaires découverts à ce jour sont très différents. Ils contiennent des planètes qui n’ont pas d’analogue dans le système solaire. Il est donc forcé de conclure que le système solaire n’est pas un système planétaire typique. Les observations montrent en effet que moins d’une étoile sur 1.000 serait entourée d’un système planétaire avec des caractéristiques comparable à celles du système solaire. Nous commençons à comprendre l’origine d’une telle diversité entre systèmes planétaires. La structure atypique de notre système semble être le résultat de trois évènements contingents, tous liés à la formation et à l’évolution de Jupiter. Ceci nous amène à nous interroger sur la place du système solaire comme système habitable dans la galaxie.